Stéphanie Djomo « Je demande pardon au peuple camerounais, croyant bien faire, j’ai plutôt blessé »

Stéphanie Djomo

Libérée le 18 novembre 2020, après quelques jours passés à la prison centrale de New Bell, dame Stéphanie Djomo est passée aux aveux complets sur la Crtv.

J'ai rejoint un groupe qui pleure les enfants du NOSO (Nord-Ouest et Sud-Ouest) et nous avons fait des sorties où on a pleuré dans plusieurs carrefours, jusqu’au jour où on nous annonce qu’on doit se retrouver à Equinoxe. C’est ainsi que je me retrouve sur le plateau d’Equinoxe et je partage cette histoire qui n’est vraie», raconte-elle.

«Je n’avais jamais mis dans ma tête de me retrouver dans un plateau de télévision, ça ne m’avait jamais traversé l’esprit. Oui, je me suis retrouvé là. Je regrette, j’ai même très mal. J’en souffre énormément de jour comme de nuit. Croyant bien faire, j’ai blessé», se confesse-t-elle, non sans demander pardon au peuple camerounais.