Interdiction du «Mouvement 10 millions de nordistes»: Human Rights Watch s’accroche sur l’affaire

Ilaria Allegrozzi,

L’Organisation non gouvernementale dénonce la « répression gouvernementale ».

Le ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, a décidé de l’interdiction, le mercredi 18 novembre 2020, du "Mouvement 10 millions de nordistes", défenseur des intérêts des ressortissants des régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord.

"Et voilà que le MINAT interdit un autre mouvement - celui de Guibai Gatama - après “Survie Cameroun” de l’opposant Maurice Kamto. Cela rentre parfaitement dans le cadre de la répression gouvernementale de toute forme de dissidence", s’est offusquée Ilaria Allegrozzi, chercheuse senior sur l'Afrique à Human Rights Watch.

Yaoundé quant à lui, a toujours crié au « complot », et la « volonté » de Human Rights Watch, de « déstabilisation » le Cameroun.