Crise anglophone : Fai Yengo Francis aux ambazonniens « Sortez de la brousse, nous n’allons pas vous tuer… »

Fai Yengo Francis, gouverneur de la région du Sud-ouest, encouragé les combattant séparatistes encore dans les forets à rejoindre le Comité National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration.

«Je demande d’abord aux ex-combattants qui sont avec nous d’être calmes. L’Etat a une vision pour qu’ils redeviennent des Camerounais comme tous les autres. A ceux qui sont encore en brousse, nous disons que la main tendue du chef de l’Etat est sincères et permanente. Depuis que nous avons reçu le tout premier ex-combattant, le 28 janvier 2019, nous n’avons tué aucun; nous n’avons envoyé aucun en prison. Il faut que les autres sortent. L’Etat a pris des mesures pour cela. Ils ont commis des erreurs, mais ce sont nos enfants.

« 300 sont passés, dont 200 qui ont rejoint les centres DDR de certains pays voisins et 100 qui ont commencé leur processus de réintégration. Je suis fier de dire que depuis que le chef de l’Etat a tendu sa main de paix envers ces personnes qui étaient autrefois dans un projet pas du tout orthodoxe, nous avons accueilli 800 ex-combattants. Nous menons un certain nombre de petites activités dans les centres, notamment dans l’agropastoral. Nous offrons également des formations en maçonnerie, l’électricité, la conduite, et récemment la couture et l’informatique»