André Mama Fouda

Le programme de lutte contre la maladie dans le septentrion, initié par le président américain, a été lancé mercredi à Garoua. .C’est sous la canicule que le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, a lancé officiellement mercredi dernier à l’esplanade de la délégation régionale de la Santé publique du Nord, l’initiative du président américain de lutte contre le paludisme.

Ce projet de lutte contre la malaria porte sur l’achat de moustiquaires, de tests de diagnostic de paludisme et des médicaments pour la prévention et le traitement du paludisme. Le ministre de la Santé publique était accompagné pour la circonstance, du Secrétaire d’Etat chargé des épidémies et des endémies, Alim Garga Hayatou, ainsi que de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, S.E Peter Barlerin. Selon les explications données par un expert sur le nouveau projet, il sera question non seulement de mettre l’accent sur la prophylaxie saisonnière du paludisme chez les enfants de moins de 5 ans, mais aussi de prévenir le paludisme pendant la grossesse. Pour cela, le dépistage et le traitement au niveau de la communauté et des formations sanitaires seront une exigence. D’où la nécessité de collaborer avec les communautés en vue de partager et d’intensifier les meilleures pratiques en matière d’hygiène domestique et d’assainissement. Pour le ministre de la Santé publique, la situation du paludisme, bien que sous contrôle, reste préoccupante.

Les chiffres en 2017 font état de ce que 24% de personnes ont été dépistées positives lors des consultations et 32% d’entre elles étaient des enfants de moins de 5 ans. Durant cette cérémonie, une bonne nouvelle est venue de l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun qui a annoncé que le gouvernement américain débloquera dès l’année prochaine, dans le cadre de cette initiative, 256 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide et environ 7,5 millions de doses de traitement prophylactique antipaludéen.

Cet appui servira à protégerles 1,7 millions d’enfants de moins de 5 ans vivant dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord. Faisant d’une pierre deux coups, André Mama Fouda s’est rendu sur le site de construction de l’hôpital de référence de Garoua.Sur le terrain, il a constaté que les travaux avançaient à un rythme appréciable. L’entreprise coréenne chargée de la construction de ce complexe hospitalier de 286 lits, situe le taux d’avancement des travaux à 13,47%. L’hôpital de référence de Garoua est construit sur la route de Gashiga, sur un espace de 9,95ha, avec quatre niveaux.

Redigé par: Lary Joss

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur