Selon le journal Le Jour, des poussins et œufs en provenance du Nigéria présentent un risque de réinfection au virus de la grippe aviaire pour le Cameroun a écrit le Directeur général (DG) des douanes.

En interpellant les chefs secteurs des douanes, les commandants des groupements actifs des douanes ainsi que les chefs des postes frontaliers, le DG des douanes enjoint ces derniers de procéder à la saisie et à la destruction des poussins et des œufs importés du Nigéria sans autorisation du Ministère de l’Elevage, des pêches et des industries animales (MINEPIA).

Donc il va s’agir pour les douaniers d’apporter leur appui aux services techniques du MINEPIA qui sont aux aguets depuis quelques jours. Dans son édition du 2 avril 2018 le quotidien Le Jour rapporte que le service des douanes dans la Région de l’Adamaoua a déjà mis en place un certain nombre de mesures au niveau des postes frontières.

«Selon Ahidjo Norbert le chef secteur de l’Adamaoua, la note du DG des douanes est mise en application. Les mesures de sécurité ont été renforcées à Banyo, Tignère et au niveau de la frontière avec la Région du Nord», écrit notre confrère.

Celui-ci rapporte par ailleurs que selon une source à la Direction de la Protection animale au MINEPIA, il y a déjà en circulation une cargaison de poussins et œufs «vraisemblablement contaminée» en circulation dans les localités frontalières du Nord-Ouest et des Régions septentrionales. C’est en raison de cette situation, qu’il a été mis sur pied l’opération baptisée «Opération Halcomi. 

Redigé par: Lary Joss

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur