La Société nationale de transport d’électricité (Sonatrel), entreprise publique créée en 2015 pour reprendre la gestion du réseau de transport de l’énergie électrique au Cameroun, sera en principe opérationnelle au mois de juin 2018, après plusieurs mois d’un coaching assuré par RTE International, filiale spécialisée d’Electricité de France (EDF), elle-même créée en l’an 2000.

En prélude à cette entrée en service de la Sonatrel, Eneo, le concessionnaire du service public de l’électricité, entreprise de production et de distribution qui assurait jusqu’ici la gestion du réseau de transport dans le pays, s’apprête à transférer une partie de son personnel au transporteur public.

«Je pense notamment aux coéquipiers de la direction des transports, qui célèbrent cette fête avec nous pour la dernière fois. En effet, le contrat de concession de la Sonatrel a été signé vendredi dernier (le 27 avril 2018, Ndlr). Et conformément aux accords conclus en fin d’année dernière entre les différentes parties prenantes, les agents de cette direction seront transférés dans les prochains jours à cette société publique désormais en charge de la gestion du réseau de transport.

Nous ferons dorénavant maison commune, chambres à part. Nous leur souhaitons à tous bon vent !», a déclaré le Dg d’eneo, Joël Nana Kontchou (photo), en s’adressant à son personnel le 1er mai 2018, à Yaoundé, à l’occasion de la célébration de la fête internationale du travail. De sources internes à Eneo, environ 230 personnels seront ainsi transférés à la Sonatrel.

Au cours des négociations devant aboutir à ce transfert, apprend-on, les syndicalistes ont obtenu que leur ancien employeur paye aux partants une indemnité de départ, dont le montant n’a pas été révélé. A la Sonatrel, apprend-on, ces anciens agents d’Eneo conserveront le même niveau de rémunération et les mêmes avantages et acquis que chez Eneo.

 

investiraucameroun.com

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur