image illustrative

La menace sécessionniste a obligé les autorités de l’arrondissement Fongo Tongo (département de la Menoua) à délocaliser le défilé du 20 mai pour le stade municipal.

Fongo Tongo est une localité située dans le département de la Menoua. Elle est frontalière avec à la région du Sud-Ouest en proie à l’insécurité depuis plus d’un an.

Le défilé du 20 mai qui devrait comme d’habitude se tenir à la place des fêtes de l’arrondissement de Fongo Tongo a donc finalement été délocalisé pour le stade municipal de cette localité.

A en croire nos confrères de radio Balafon qui rapportent cette information, c’est une attaque sécessionniste annoncée à Bereka (village du sud-ouest situé à 7 km de Fongo Tongo) qui a obligé les autorités locales à changer immédiatement le lieu des festivités.

Ce défilé, apprend-on, s’est finalement passé dans une atmosphère plutôt morose, avec la participation d’un carré de détresse des ressortissants du Sud-Ouest qui ont ainsi exprimé leur désir de retourner chez eux.

Il faut noter que d’autres affrontements ont  été enregistrés toujours dans la région du Sud-Ouest

A Buea par exemple, l'officier de police Moulong Zang Jean Jacques a froidement été abattu par les présumés sécessionnistes dans la matinée du 20 mai au quartier Great Soppo, ceci peu avant le début des festivités.

Malgré les mesures sécuritaires prises pour encadrer cet événement historique au Cameroun, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont vibré au rythme des violences sécessionnistes

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur