Pr Owona Nguini

Depuis que cet aventurier navigue à vue dans les profondeurs abyssales de l’obscurantisme du statu quo du parti état-RDPC qu’il essaie malgré lui de vendre comme un totem Beti qui contrôlera le pouvoir à vie au Cameroun, son compas analytique est circonscrit à louer les prouesses dictatoriales de Biya et de son clan.

Quand il ne chante pas les louanges de Chantal Biya pour sa magnanimité angélique en vantant les saveurs de ses largesses philanthropiques sans jamais décliner les origines des fonds douteux chez la première dame qui n’a aucune fonction publique en dehors d’être l’épouse du chef, il passe sa misérable existence à traiter ceux qui ne sont pas des lampistes unijambistes comme lui d’ethnofascistes, alors que c’est son ascendant qui est l’architecte de système gouvernant corrompu et clanique qui a légitimisé la théorie de l’autochtonie au Cameroun, consacrant un statut particulier d’étrangers aux Camerounais chez eux à Yaoundé.

Ainsi, le Bamileke, le Douala, le Nordiste, le Bamum ne peut se sentir à 100% Camerounais à Yaoundé. Le convention du MRC dans la capitale politique est déridée comme une “prétention” Bamileke la où Cabral Libi n’a pas encore réussi un tel exploit, et curieusement il trouve en lui les qualités de président qu’il tente de disqualifier au professeur Maurice KAMTO, agrégé de son calibre! Je ne veux même pas oser cette comparaison maladroite. Dans un pays sérieux, on ne peut pas oser de telles impostures. Owona Nguini en tant normal gagnerait plutôt à revenir sur terre et de cesser de continuer à vendre ses théories ridicules qui ne peuvent même plus convaincre les plus incrédules!

Il s’est trompé sur toutes les questions vitales au Cameroun. Sur Boko Haram, la Fecafoot, la Crise Anglophone, la supposée scientificité du Colloque de Chantal Biya, et bien d’autres égarements qui démontrent à suffisance son manque de sérieux et surtout la légèreté avec laquelle il traite des sujets pourtant critiques pour notre pays. J’ai parfois de la peine à juger de la pertinence d’un tel “toutologue” qui s’est malicieusement improvisé en “érudit” dans toutes les questions de la vie socio-économique de notre pays! Or dans les faits, il souffre d’un déficit analytique du au manque de cadre adéquat pour faire des recherches dignes de ce nom.

Si non, comment est il parvenu à s’autoeriger en “Égyptologue Afrocentriste Bantu”, la où il réclame mordicus une expertise en droit publique pour plutôt se confondre dans ce qu’il voudrait faire passer pour son expertise de “socio-polititiste”? C’est dans ce psittacisme kakistocratique que les contradictions de Owona Nguini sur la crise anglophone qu’il a au départ nié l’existence, pour ensuite recommander au régime RDPC de sévir par la violence afin d’imploser à tous l’unicité aux fédéralistes, me semble révéler au grand jour la dangerosité de l’imposture de ce malheureux tant en milieu académique que sur la scène publique.

Des imposteurs comme ça ne méritent pas d’être pris au sérieux! Il n’a même pas le courage de s’excuser à chaque sortie ratée. Souvenez vous de sa déculottée dans L’affaire TOMBI AROKO maintenu à la tête de la Fecafoot par son géniteur malgré la violation flagrante des textes qui régulaient cette institution. Il a fallu l’intervention de la FIFA pour mettre fin à ce cirque grâce à la ténacité de ABDOURAMAN. C’est tellement ridicule de prendre au sérieux les égarements analytiques de Owona Nguini dont la substance laisse à désirer. Le Cameroun a des observateurs lucides et pertinents, mais le chercher en chaque idéologie du RDPC consommé par le virus de la confiscation du pouvoir à vie par un Beti, c’est un peu comme attendre le bateau à l’aéroport. Le MRC peut élégamment ignorer ce genre de prétentieux nombriliste qui nage dans l’arrogance pseudoscientififique.

 

Laziz Nchare

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur