La situation du secteur de l'hôtelerie est très inquiétante à quelques mois du début de la coupe d'Afrique des nations(CAN 2019) que le Cameroun va abriter. 

plusieurs établissements brillent par le non-respect des normes préétabli par la Caf. C'est ce qui ressort  de la 182ème session de la commission technique nationale des établissements de tourisme qui s'est tenue jeudi 31 mai dernier à Yaoundé.

Les normes de la confédération africaine de football(CAF) exigent en effet au maximum dans chaque poule un hôtel pour les membres du comité exécutif de le CAF, un autre pour les officiels de la CAF; pour les deux équipes, un autre hôtel de quatre étoiles(avec deux restaurants, deux piscines, deux salles de fitness, et deux entrées).Or un seul hôtel respecte ce dernier critère dans la ville de Yaoundé qui devra pourtant accueillir deux poules.

Si dans le Littoral et le Sud-Ouest les normes sont respectées dans les infrastructures hôtelière ce n'est pas le cas des régions de l'Ouest et du Nord-Ouest qui brillent par le non-respect des normes dans leur investissement.

Il est par exemple recommandé de presenter un plan validé par un architecte, des dimensions standard pour les chambres et les bureaux.

A ceci, il faut ajouter le volet sécurité puisque les sapeurs-pompiers siègent depuis quelques mois au sein de la commission technique nationale des établissements de tourisme indique Eco matin édition du 15 juin 2018.

Il est donc questions pour les promoteurs de revoir leurs projets et investissement avant le début de cette compétition qui débute dans quelques mois  seulement.

Redigé par: Lary Joss

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur