• 19 - 09 - 2018

Cameroun-présidentielle 2018 » Voici l’intégralité de la réponse du DG de vision4 à Maurice Kamto.

https://237actu.com/Cameroun-présidentielle 2018 » Voici l’intégralité de la réponse du DG de vision4 à Maurice Kamto.

Cameroun-présidentielle 2018 » Voici l’intégralité de la réponse du DG de vision4 à Maurice Kamto.

A l’occasion d’une émission destinée aux candidats et leurs représentants aux élections du 7 octobre prochain, la chaine vision4 a sollicité une invitation au président du parti MRC (mouvement pour la renaissance du Cameroun). Après une réponse violente, leDG  de vision4 s’est chargé de lui répondre également.

 

« Je veux dire à Maurice Kamto que les portes de Vision4 lui seront toujours ouvertes »
« M. Kamto estime que Vision4 est une télévision qui a des accents génocidaires. Ce n’est pas la première fois qu’une telle accusation est portée contre Vision 4. Je ne sais pas quel contenu le juriste Maurice Kamto met dans génocidaire. J’ai l’impression que M. Kamto est allé dans toutes les chaînes où l’opinion, ou tout au moins la ligne éditoriale, lui était favorable. Si c’est M. Kamto qui était à la place de M. Biya, avec toutes les insultes qui lui sont adressées chaque jour, sûrement toutes les chaînes de télévision au Cameroun seraient fermées. Je présume que la censure serait instaurée, je présume que plusieurs journalistes camerounais seraient en prison parce qu’ils ne partagent pas l’avis de Maurice Kamto», déclare Ernest Obama.

Par ailleur le directeur accuse le president du MRC avoir insulté l’armée : « Ce qui m’a le plus heurté en lisant le communiqué de Maurice Kamto, ce sont ses mots vis-à-vis de l’armée camerounaise. Il pense que notre armée ce sont des forces criminelles. J’ai un pincement au cœur pour les enfants qui sont orphelins aujourd’hui parce que leurs pères sont morts à Bamenda, à Buea, à Mamfé, à ces veuves-là qui ont perdu leurs maris parce qu’ils défendaient l’intégrité du Cameroun, que celui qui souhaiterais être leur président à partir du 7 octobre prochain pensent qu’ils sont des criminels. C’est grave. Comment est-ce qu’on peut diriger un pays et traiter l’armée de ce pays comme étant une armée criminelle ? J’en parle avec des frissons», ajoute Ernest Obama.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected]

Articles du même auteur

À la une

La semaine du 237

Les plus populaires

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu