• 14 - 11 - 2018

Le maire Ndzouebeng du RDPC résistera-t-il à la bourrasque MRC en 2019

Le maire Ndzouebeng du RDPC résistera-t-il à la bourrasque MRC en 2019

A l'occasion de la prestation de serment de SE Paul Biya, le 6 novembre 2018, le maire de la commune de Nkong-Ni a eu l’inspiration de répondre à une doléance de personnes en état de handicap physique.

Mardi le 6 novembre courant, presqu’un mois jour pour jour du scrutin présidentiel du dimanche 7 octobre 2018, dont l’issue a été et reste pour le moins controversée et très contestée, le candidat-président sortant, SE Paul Biya, s’est soumis au rituel constitutionnel de prestation de serment, devant Dieu et les Hommes, avant d’entamer son nouveau septennat.

En cette circonstance solennelle, la commune RDPC de Nkong-Ni dans le département de la Menoua, a fait une toilette des grands jours avant de mettre sa plus belle tenue, comme pratiquement partout ailleurs sur l’ensemble du pays, pour participer à sa manière à cet événement, d’une importance singulière.

Et pour marquer la solennité de la cérémonie, le maire Ndzouebeng a réuni l’essentiel des membres locaux de sa famille politique, sur la place des fêtes de Nkong-Zem, à Bafou, pour, en présence du sous-préfet, suivre la retransmission du cérémonial d’investiture en direct de Yaoundé.

En vue de singulariser sa commune et, sans doute aussi, de mieux se tourner vers les joutes électorales de fin 2019 qui pointent déjà à l’horizon, monsieur le maire a été inspiré de joindre l’utile à l’agréable. C’est ainsi qu’il a mis à profit le prétexte de l’investiture du chef de l’Etat, pour répondre à une doléance formulée, par l’association des personnes en état de handicap moteur de l’arrondissement de Nkong-Ni.

Concrètement, la réponse du magistrat municipal a consisté en la remise d’un don d’appareillage de locomotion, aux membres de l’association. Il a s’agi de : neuf cannes blanches, quatre tricycles, vingt et une béquilles simples, huit béquilles anglaises.

Mais rien n’est impossible partout où brille le soleil.

Selon les mots du maire, « Si la trentaine de personnes présentes et dans le besoin n’a pu être servie en totalité, c’est essentiellement à cause de la rareté de ces matériels sur le marché national… » Rassurant son auditoire, il a promis servir prochainement ceux qui ne l’ont pas été ce jour, tout en remboursant leurs frais de déplacement.

Une question mérite cependant d’être posée. Si l’on se rappelle que le candidat du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC, a perdu à la présidentielle passée, dans le bureau de vote où le maire de Nkong-Ni a librement exprimé sa volonté, l’on serait tenté de se demander s’il pourra résister aux vagues déchaînées de la marée haute, que Dr Christian Fouelefack et le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, MRC, drainent sur leur passage dans la Menoua, en cette période.

Mais comme rien n’est impossible partout où brille le soleil, il conviendrait de souligner, à la faveur de monsieur le maire, que le champion du RDPC a gagné à l’échelle de l’arrondissement de Nkong-Ni, toujours selon les chiffres officiels.

Une vue partielle des bénéficiaires ci-dessous.

une vue des beneficiaires 02

une vue des beneficiaires 03

Redigé par: Roch Kenfack

Proposer un article par courriel: [email protected]

Articles du même auteur

À la une

La semaine du 237

Les plus populaires

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu