Une convention a été signée le 16 novembre 2018 au siège de la Cameroon Télécommunications à Yaoundé entre le Directeur Général de Camtel David Nkoto Emane et le Représentant de Sparkwest Nigeria, Niyi Oyedele.

Déclarations fortes du Directeur Général de CAMTEL qui a interpellé les entreprises camerounaises. Les premiers clients du câble sous marin à fibre optique Cameroun-Brésil SAIL, commencent à se manifester.

Après la Guinée Equatoriale, c’est le Nigeria qui a vite compris l’importance de cette infrastructure avec la signature de la convention avec Camtel. « Il s‘agit de commercialiser ce câble. Tout le trafic de la Guinée Equatorial vers l’Amérique du sud va transiter par ce câble. La société Sparkwest va donc faire transiter tout le trafic de l’Amérique du sud vers le Nigeria et vis versa à travers ce câble.

« Pour nous c’est un grand évènement, c’est une reconnaissance que le travail que nous avons fait commence à porter ses fruits. Et si j’ai tenu à ce que cette cérémonie soit officiellement diffusée c’est tout simplement parce que j’espère que très bientôt avant qu’il ne soit trop tard, les sociétés camerounaises viendront signer des conventions avec nous, sinon tout va partir car le câble a des limites » a déclaré à la presse le Directeur Général de Camtel David Nkoto Emane.

En effet, des sources indiquent que d’autres pays ont déjà manifesté leur désir de travailler avec camtel dans l’exploitation de ce câble. On parle des pays comme l’Angola, la Côte d’ivoire, et d’autres pays avec lesquels la société nigériane Sparkwest va travailler.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur