Cameroun-1352 candidats présélectionnés pour le recrutement dans les Forces Spéciales

Cameroun-1352 candidats présélectionnés pour le recrutement dans les Forces Spéciales

C’est le nombre de candidats aptes à subir les épreuves physiques au terme de la course de 20 km avec une charge de 20 kg dans la région de l’Adamaoua.

1352 candidats ont été présélectionnés le 2 décembre 2018 à l’issu de l’identification des candidats et de la visite médicale sommaire effectuées sur les 2055 concourants au recrutement à la garde présidentielle (Gp) et au sein du bataillon d’intervention rapide (Bir).

Pour les responsables de la mission de recrutement dans les Forces spéciales il est question au terme des 3èmes étapes de la mission dans les régions septentrionales de recruter 500 jeunes originaires de l’Adamaoua. Durant trois jours les recruteurs du Bir et de la Gp ont occulté, vérifié et identifié les 2055 candidats ayant déposé des dossiers pour le recrutement spécial.

« Les recruteurs et les médecins vérifient l’âge, la morphologie des candidats. Puis les candidats sont qualifiés pour la seconde phase des épreuves physiques. Dans la région de l’Adamaoua nous avons 1352 présélectionnés » a expliqué le lieutenant-colonel Boniface Romuald Zanga Zambo, responsable adjoint chargé de la communication et des relations publiques au recrutement spécial des commandos d’élite Gp et Bir 2018.

Pour les candidats rencontrés par le Jour au camp du 5ème Bir de l’Adamaoua tout se passe bien. La rigueur et le professionnalisme des recruteurs meublent leur journée dans le centre de recrutement pour la région de l’Adamaoua. « Je suis prêt parce que ça fait deux mois que je prépare ce concours.

La première phase s’est bien déroulée. J’attends la course de ce lundi. Nos recruteurs sont rigoureux et professionnels » a confié un candidat.

D’autres candidats par contre sont déçus. « J’ai 22 ans, mais les recruteurs disent que je suis vieux. Je ne sais pas comment ils peuvent dire que je suis vieux parce que mon visage et ma morphologie me rendent vieux. C’est injuste » a ajouté un candidat recalé à l’issue des visites médicales sommaires.

Ce lundi 3 décembre 2018, les 1352 présélectionnés vont participer à la course sur une distance de 20 km avec une charge de 20 kg constituée de sable. « Cette épreuve est la plus importante pour les candidats. C’est l’épreuve éliminatoire » a expliqué le responsable de la communication et des relations publiques au recrutement spécial des commandos d’élite de la garde présidentielle et du bataillon d’intervention rapide. Une autre course simple de 10 km sera effectuée par les candidats.

Le tout sera clôturé par la marche poteaux. Ici, il s’agit du transport d’un poteau électrique en bois d’eucalyptus par un groupe de 10 candidats avec franchissements d’obstacles. C’est à l’issu de ladite course que les 500 premiers seront admis à effectuer la visite médicale approfondie (Vma) et au paiement des frais de ladite visite médicale. Ils effectueront en atelier de sports des pompes, des flexions du bras, des flexions de jambes, des abdominaux. Ils vont clôturer par des tests psychotechniques qui s’achèveront le 4 décembre prochain pour la région de l’Adamaoua.

En rappel, l’Adamaoua est la 3ème étape de l’opération de recrutement spécial des commandos d’élite de la garde présidentielle (Gp) et du bataillon d’intervention rapide (Bir) 2018 dans les régions du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua. Cette opération vise à faire recruter 2600 jeunes gens dans les forces spéciales que sont la Gp et le Bir.

 

237online.com

Redigé par: Lary Joss

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu