Cameroun-Crise anglophone : Les violences se poursuivent, malgré la création d’un comité national de désarmement, démobilisation et réintégration.

Cameroun-Crise anglophone : Les violences se poursuivent, malgré la création d’un comité national de désarmement, démobilisation et réintégration.

Il y a eu une recrudescence de la violence dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun ce week-end, malgré la décision du chef de l'Etat, Paul Biya, de créer un comité national de désarmement, démobilisation et réintégration.

On a noté de violents combats dans la région du Nord-Ouest le week-end dernier, faisant au moins trois morts à Mankon, dans le département de la Mezam. La circulation était paralysée le long de la route reliant Buea à Kumba, dans le sud-ouest du pays.

Des affrontements se déroulaient tout au long du week-end entre forces de sécurité et combattants séparatistes. La semaine dernière, un double attentat suicide à la bombe commis contre des éléments présumés de Boko Haram a fait au moins 29 blessés graves à Amchide, dans l’extrême nord du pays.

Tous ces événements ont eu lieu avant, pendant et après la signature par le chef de l'État du décret de création du Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration.

Paul Biya a déclaré que le comité serait basé à Yaoundé et placé sous la supervision du Premier ministre, chef du gouvernement. Le Comité aura des centres régionaux à Buea, Bamenda et Mora, avec la possibilité de créer plus de centres en cas de besoin, a déclaré le chef de l'Etat dans le décret.

Le Comité sera chargé d’organiser, de superviser et de gérer le désarmement, la démobilisation et la réintégration des anciens combattants Boko Haram et des groupes armés des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest disposés à déposer les armes à la demande du chef de l'Etat en ses jurons dans le discours. Il reste à voir si ce comité sera confronté à l'insécurité croissante qui règne dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu