Comité de désarmement : un autre pas vers la résolution de la crise anglophone selon Dr. Bate Benz Enow

Comité de désarmement : un autre pas vers la résolution de la crise anglophone selon Dr. Bate Benz Enow

La création du Comité national du désarmement, de démobilisation et de réintégration par le chef de l'Etat, Paul Biya, constitue un autre pas de géant dans la résolution de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, a déclaré le président du Parti démocrate camerounais.

Dr. Bate Benz Enow, membre de la coalition du G20 à la majorité présidentielle, s'exprimait vendredi à Yaoundé lors d'une conférence de presse dans le but de faire connaître sa position sur les événements récents dans le pays.
C’est dans cette optique qu’il a appelé les Camerounais à saisir l’occasion que leur donnait le chef de l’État pour la paix dans leur retour dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

«La création du comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration est un autre pas en avant qui ajoute au plan d'assistance humanitaire d'urgence déjà existant», a déclaré le Dr Bate Benz Enow.
Malgré la création du comité de désarmement des groupes dans les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l'Extrême-Nord, des combats acharnés ont été enregistrés à Buea entre les forces de sécurité et des combattants séparatistes mercredi et jeudi, bien qu'il soit encore difficile d'établir les pertes.

Toutefois, le président du CDP a rapidement sous-estimé l’incident, affirmant qu’il ne restait plus qu’une question de temps avant que la situation ne soit maîtrisée, en appelant les séparatistes à abandonner leurs armes et à accepter l’appel à la paix du chef de l’Etat.

« Nous, du parti démocrate camerounais, saisissons cette occasion pour demander à nos frères de ne pas manquer cette occasion de se réconcilier avec leur patrie », a déclaré le Dr Enow.

La tenue de la Conférence générale anglophone, qui était perçue comme un moyen pour les anglophones de présenter des propositions concrètes en vue de résoudre la crise, a été ajournée il y a deux semaines. Beaucoup ont accusé le gouvernement de faire échec à la démarche initiée par certains chefs religieux.

Cependant, le président du CDP a déclaré que le gouvernement soutenait toutes les initiatives qui contribueraient à rétablir la paix dans les régions en difficulté, mais restait sceptique quant à la Conférence générale anglophone en raison de son manque de vision.
Cependant, le gouvernement sera prêt et disposé à accorder l'autorisation de tenir la conférence lorsque toutes les conditions devront être remplies, a déclaré le Dr Bate Benz Enow.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu