Crise anglophone : le trajet Buea-Kumba est devenu un calvaire.

Crise anglophone : le trajet Buea-Kumba est devenu un calvaire.

 

Les prix des transports le long du corridor Buea-Kumba, région du Sud-Ouest ont doublé ces derniers jours en raison des difficultés rencontrées pour sillonner la route ; vu que des soldats et des combattants séparatistes continuent de s’affronter le long de la route, ont indiqué des sources.

Voyager de Kumba à Buea, qui coûte généralement 1500 FCFA, est maintenant passé à 5 000 FCFA, tandis que le tarif de Kumba à Douala est passé de 2000 FCFA à 7 000 FCFA, ont confirmé des sources.

Les affrontements réguliers entre forces de sécurité et séparatistes ont rendu difficile la circulation le long de la route et le mardi 12 décembre n'était pas une exception.

Les autobus chargés de passagers qui avaient décollé dès six heures du matin se sont retrouvés en pleins combats entre séparatistes et forces de sécurité.

A la gare routière de Mile 17 à Buea ainsi qu’à Kumba, les passagers étaient bloqués faute d’autocars à transporter et la nouvelle de la reprise des combats le long du tronçon de la route décourageait de nombreux conducteurs.

Un chauffeur usager de la route a déclaré avoir été témoin de scènes effrayantes au cours de plusieurs de ses voyages et ne pas vouloir faire face à de tels dangers, préférant rester chez lui jusqu'à ce que la situation soit sous contrôle.

Alors que la bataille entre les forces de sécurité et les combattants séparatistes continue de faire rage, la population retient son souffle, étouffée par les difficultés économiques engendrées par la violence.

 

Sujets liés

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu