FECAFOOT : Pour Joseph-Antoine Bell, Seidou Mbombo Njoya est un « corrupteur »

Joseph-Antoine Bell

« Un corrupteur ne combattra pas la corruption. Arrêtons de croire cette utopie ! Si notre peuple ne se fatigue pas des conséquences de nos choix et de nos actes alors notre situation ne changera pas » , a réagi le candidat malheureux, Joseph-Antoine Bell, juste après l’élection de Seidou Mbombo Njoya au poste du président de la Fécafoot

Seidou Mbombo Njoya a donc sans surprise remporté l’élection du président de la Fécafoot à l’issue de l’assemblée générale élective qui s’est tenue hier mercredi 12 décembre 2018 au centre d'excellence de la confédération Africaine de football à Mbakomo, Yaoundé

Mais, selon plusieurs observateurs, les dés étaient pipés à l’avance pour que le fils du Sultan Ibrahim Njoya que l’on présente comme le choix du gouvernement prenne les commandes du sport roi au Cameroun

Il a pratiquement été plébiscité, 46 voix pour lui sur 66, contre 17 voix seulement pour son principal challenger, Joseph Antoine Bell

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur