Cameroun: encore un weekend sanglant à Bamenda.

Cameroun: encore un weekend sanglant à Bamenda.

 

Le weekend a été une fois de plus façonné par des violents affrontements entre sécessionnistes revendiquant l’Etat imaginaire d’Ambazonie contre les forces de défense et de sécurité.

C’était un autre week-end tendu et sanglant à Bamenda, capitale régionale du Nord-Ouest, à la suite d’affrontements violents entre les forces de sécurité et des combattants séparatistes.

Selon les habitants, des coups de feu retentissaient dans plusieurs quartiers de la ville le vendredi 14 décembre, alors que la journée de samedi était plus intense, en particulier dans la localité de Mankon.

 

Selon certaines  sources, l'honorable Fusi Ndamukong, député de la circonscription de Mezam North, a vu son véhicule vandalisé à Nchobuh, Mankon.

Il traversait le quartier alors que les forces de sécurité menaient de longues batailles contre divers groupes armés tout au long de la journée.

La violence a forcé plusieurs cyclistes de la localité à fuir en laissant leurs vélos derrière eux pour les retrouver ensuite brûlés, tandis que plusieurs véhicules et commerces aux alentours étaient également vandalisés.

Il est encore très difficile de déterminer les victimes, mais plusieurs membres des forces de sécurité camerounaises ont été grièvement blessés alors que leurs véhicules ont été vandalisés.

Du côté des séparatistes, l’on enregistre plus de 5 morts et de nombreux blessés.

le lundi également était très tendu dans la même ville. Ce jour fait désormais partie du weekend car personne ne sort, aucun véhicule en circulation et des boutiques fermées.

 

Sujets liés

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu