Le fait marquant au grand Amphithéâtre de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) à Yaoundé hier au cours de la cérémonie d’installation des nouveaux responsables de cette école a été l’absence de Linus Toussaint Mendjana

Bertrand Pierre Soumbou Angoula n’a pas eu le privilège de serrer la main de son prédécesseur, Linus Toussaint Menjana.

Le DG sortant a en effet brillé par son absence, son siège est resté effectivement vide pour des raisons officiellement non determinées. Mais au sein de l’opinion publique, les langues se délient

Certains soutiennent que l’ancien homme fort de l’Ecole la plus prestigieuse du Cameroun devait directement rejoindre Kondengui (prison), après cette cérémonie de passation de service présidé par ministre de la fonction publique et de la réforme administrative, Joseph Le, Raison pour laquelle, Mendjana aurait simplement choisi de boycotter la ceromonie

D’autres estiment que ce personnage qui a piloté tous les scandales qu’a connu l’ENAM ces dernières années, notamment les morts qui sont promus major, ou encore des candidats déclarés définitivement admis sans admissibilités, serait en train de préparer sa « fuite ».Une action qu’avait essayé il y a un moment l’ancien ministre de l’Eau de Energie, Basile Atagana Kouna, avant d’être finalement arrêté quelques jours plus tard

Pierre Bertrand Soumbou Angoula, 32 ans, est devenu, le 14 décembre 2018, par décret présidentiel, Directeur Général de l’ENAM. C’est l’école qui forme l’élite administrative et judiciaire

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur