Cameroun- Réception effective du 2e pont sur le Wouri

Cameroun- Réception effective du 2e pont sur le Wouri

Les administrations impliquées ont fait une descente de terrain hier pour s’assurer que le projet a été réalisé selon les règles de l’art.

Le directeur général des Travaux d’infrastructures (DGTI) au ministère des Travaux publics, Guy Daniel Abouna Zoa, a procédé hier, jeudi 20 décembre 2018, à la réception provisoire des travaux du 2e pont sur le Wouri.

Après la présentation de l’ouvrage et des échanges en salle, le Dgti, les autres administrations impliquées, le représentant de l’Agence française de développement (AFD) et l’assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO) ont effectué une descente sur le terrain, question de s’assurer que les exigences du marché ont été respectées.

Ces responsables ont fait le tour de l’infrastructure du rond-point Deido à la sortie du côté de Bonassama. Pour M. Abouna Zoa, il ne s’agit plus de parler béton, juste d'admirer le bel ouvrage qui contribue à la mobilité de la population et sonne le glas des interminables embouteillages lors de la traversée du fleuve Wouri.

Youssef Ben Salah, chef de mission AMO, s’est dit soulagé par cette visite d’inspection : « Je pense que nous avons réalisé un grand ouvrage, digne de ce nom, et cela se ressent sur le terrain par la fluidité de la circulation. La traversée se fait en 10 minutes ». Il a ajouté : « Nous avons 15 jours pour lever toutes les réserves qu’on va prononcer lors de la réception et on a un mois pour faire le repli du matériel, du personnel, la mise en état des lieux et le nettoyage général. »

Pour Benjamin Fovin de l’AFD, l’objectif de la France est d’accompagner le Cameroun dans son développement économique. Et de ce point de vue, ils sont satisfaits de la qualité des travaux et du rôle important que va jouer l’ouvrage pour les opérateurs économiques qui gagnent en temps et la population toute entière.

 

Cameroon Tribune

Du côté des autorités camerounaises, Gérard Marie Messina, conseiller technique N°2 au ministère des Transports, explique : « J’interviens dans le champ de l’exploitation. Lorsqu’on fait le bilan global, l’ouvrage permet de voir que les problèmes de mobilité urbaine et de fluidité sont substantiellement réglés. C’est un ouvrage qui a aussi le mérite d’établir une sorte de connexion dynamique entre les régions de l’Ouest, le Sud-ouest et le Littoral ».

Pour Francine Nga Otabela, 2e adjoint préfectoral : « Après les indemnisations, nous sommes fiers de voir que les populations profitent de cette belle route qui dessert l’arrondissement de Douala 4e et le reste de la ville ».

Au niveau du rond-point Deido, l’aménagement est du ressort de la Communauté urbaine de Douala (CUD). Des parkings pour l’amélioration du stationnement, la prise en compte de la valeur foncière, des grands équipements pour recevoir le public, des commerces haut de gamme à construire, etc. Autant de prévisions .

Redigé par: Lary Joss

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu