A peine la nomination de Jean De Dieu Momo au gouvernement annoncé, les réactions au sein de l’opinion ont fusé

Le remaniement gouvernemental a finalement été annoncé vendredi 04 janvier, mais un seul cas a particulièrement cristallisé toutes les attentions et a provoqué moult réactions au sein de l’opinion : Celui de Jean De Dieu Momo, l’avocat international a en effet été nommé ministre délégué auprès de ministre de la justice garde des sceaux

Pour le père Ludovic Lado, cette nomination est tout simplement « irrationnelle », en plus, le prêtre jésuite se demande bien ce qu’on peut-on encore tirer d’un poste de ministre dans un régime comme celui de Biya qui n’a plus aucune substance éthique «Pourquoi prendre place à bord d’un bateau qui coule? Est-ce pour le pouvoir ? Pour de l’argent ? Pour de l’honneur ? Pour quoi donc ? », S’interroge-t-il dans une publication sur sa page facekook

Le prélat précise qu’il n’attend plus rien du régime de Biya .La renaissance du Cameroun passera par, dit-il « la réinjection de l’éthique du bien commun dans la pratique politique, et le régime Biya n’en est plus capable. C’est sur ses cendres que le Cameroun renaitra »

L’ancien vice-doyen de la faculté des sciences sociales et de gestion de l’Université catholique d’Afrique centrale (Ucac) reconnait tout de même que le désormais excellence Jean de Dieu Momo a réussi son coup :« Il est ministre du régime Biya après un spectaculaire retournement de veste juste avant la présidentielle 2018. Il récolte ce qu’il a semé pendant la récente présidentielle en prenant fait et cause pour le régime Biya. Il a naturellement invoqué le réalisme politique, l’assurance qu’il avait d’avoir choisi le bon côté dans cette bataille, celle des vainqueurs, peu importe par quel moyens on s’arroge la victoire », commente-t-il

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur