Au moins deux éléments des forces de sécurité ont été tués par des hommes armés non identifiés ce week-end à Fundong, dans le département de Boyo région du Nord-Ouest du Cameroun, ont confirmé des sources.

En effet, le lieutenant Wandji Justin, a été tué vendredi 4 janvier dans une embuscade tendue, par des combattants armés séparatistes, ont indiqué des sources.

Deux soldats ont également été blessés au cours de l'attaque, alors que les hommes armés ont pris la fuite.

L'incident s'est produit juste 24 heures après l’assassinat du policier Nfor Gaston, dans la même localité de Fundong. Son corps a ensuite été transféré à la morgue de l'hôpital régional de Bamenda avant d'être envoyé à Nkambe pour l’enterrement. De l’autre côté, le corps du lieutenant Wadji sera transporté à son lieu de résidence, Meiganga, où il sera enterré aux côtés d'un autre soldat décapité la semaine dernière.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur