Face au tribunal correctionnel hier, Philipe Barbarin rejete toutes les accusations contre lui. Poursuivie pour non-dénonciation d'agression sexuelle de mineurs de 15ans par certains de ses prêtres.

Peut-être le sentiment mitigé de cette première journée d'audience vient-il de là. Du décalage incompressible entre les mots qui sont attendus d'un homme d'église, d'un cardinal sur un sujet aussi lourd que celui de la pédophilie. Face au tribunal, l'archevêque dit <<ne pas savoir de quoi il était coupable>>. il demande pardon par la suite. Pour lui cela ne voudrait pas dire qu'il a commis des fautes personnelles. Les catholiques Lyonnais et les bourgeois font corps autour de leur archevêque soupçonné d'avoir étouffé les agissements d'un pretre pédophile.

Mais les victimes ne se laissent pas intimider.

Redigé par: Herve Kamal

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur