Dans son rapport 2017, qui a été rendu public en décembre 2018, la Commission nationale anti-corruption (Conac) fait une révélation troublante, sur l'un des projets structurants du Cameroun. Il s'agit du port de Kribi. 

La Conac écrit à cet effet : « dans le cadre de la construction du Complexe industrialo-portuaire de Kribi, des fonctionnaires véreux ont solidairement créé une dépense injustifiée de 19,158 milliards à la charge du contribuable ».

Aucun nom ou structure étatique n’est donnée par la Commission nationale anti-corruption qui, dans son fonctionnement, adresse ses rapports directement à la présidence de la République. Mais, le fait est suffisamment grave que la Conac suggère à la Justice de s'en saisir, si ce n’est pas encore le cas.

Construit par la société China Harbour Engineering Corporation, le port en eau profonde de Kribi a englouti, dans sa première phase, environ 250 milliards FCFA, dont 85%, mis à disposition par le gouvernement chinois, à travers Eximbank China.

L'infrastructure est opérationnelle depuis le 2 mars 2018. Une deuxième phase relative à l’extension dudit port est annoncée.

investiraucameroun

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur