Cameroun-Opinion : J.Remy Ngono estime que Me Akere Muna est « l’homme de l'année » et même « du siècle »

https://237actu.com/Cameroun-Opinion : J.Remy Ngono estime que Me Akere Muna est « l’homme de l'année » et  même « du siècle »
Actualités

Cameroun-Opinion : J.Remy Ngono estime que Me Akere Muna est « l’homme de l'année » et même « du siècle »

Le journaliste Camerounais, J. Remy Ngono, aujourd’hui installé en France, regrette cependant le fait que Me Akere Muna ne soit pas reconnu à sa juste valeur dans le Pays de Paul Biya

Dans un texte publié sur les réseaux sociaux, l’ex journaliste de la RTS (radio télévision Siantou) à Yaoundé, présente l’ancien Bâtonnier Me Akere Muna comme « l’homme de l'année et du siècle »

J.Remy Ngono explique que Me Akere Muna est un « faiseur de présidents, respecté par tous les grands dirigeants et décideurs des institutions internationales ». Consulté dans le monde entier, poursuit-il, « Me Akere Muna est « au centre de la victoire de Félix Tshisekedi », comme nouveau président de la RDC

Le chroniqueur sportif regrette cependant une seule chose ; « Me Akere Muna est ignoré dans son pays par Paul Biya », celui là qu’il qualifie au passage de « dernier des présidents africain ».

« Akere Muna aurait pu aller au bout de sa candidature comme Félix Tshisekedi. Mais, il a préféré se retirer au profit de son petit frère Maurice Kamto », précise-t-il, « Qui peut présenter un feuille de route équivalente à celle d’Akere Muna ? Aucun politicien. Voici un vrai serviteur et visionnaire de l'Afrique», conclut-il

Pour mémoire, candidat à l'élection présidentielle camerounaise de 2018 pour le mouvement NOW, Me Akere Muna décide de retirer sa candidature au profit de Maurice Kamto. Il est considéré comme l'une des personnes les plus influentes au Cameroun

Akere Muna est un ancien bâtonnier des avocats du Cameroun. Il a été président de l'UPA, l'union panafricaniste des Avocats et Vice-président de Transparency International

Il fonde Transparency International Cameroun en 2000 et assure la présidence de l'organisation. Puis, il devient en 2005, vice-président mondial de l'organisation internationale de lutte contre la corruption. Il mène campagne pour l'élection présidentielle camerounaise de 2018 comme candidat d'opposition à Paul Biya et son régime.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu