Cameroun : plus de 1 200 Milliards de FCFA déjà décaissés pour la construction des stades, les médias français s’en mêlent

Cameroun : plus de 1 200 Milliards de FCFA déjà décaissés pour la construction des stades, les médias français s’en mêlent

Dans la journée du vendredi 11 janvier 2019, la chaine d’information France 24, a mis en ligne un mini documentaire titré : derrière le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, un scandale financier ?

Après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, au profit de l’Egypte, l’opinion nationale et internationale s’attendait à voir des têtes coupés. Mais cette fois, l’épervier ne sortira pas ses griffes. Mis en ligne le 11 janvier 2019, le mini documentaire consacré à ce sujet par le média français France 24, a remis au goût du jour les opérations de malversation et de détournement de fonds publics inhérentes à la préparation de cet évènement.

Interviewé par la chaine, le lanceur d’alerte camerounais Boris Bertolt affirme que plus de 1 200 Milliards de francs CFA ont déjà été décaissés pour la construction des complexes sportifs et des infrastructures liés désormais à la CAN 2021. Sur 51 marchés passés, 41 l’ont été de gré à gré (sans appel d’offre).

Le PDG de l’entreprise Prime Potomac (Ben Modo) chargée de la construction de plusieurs stades, confie dans ledit documentaire que cette société a subi des pressions pour qu’elle procède à une surfacturation des coûts à l’Etat du Cameroun. Chose qu’elle a toujours refusée de faire.

Rappelons pour sortir que, d’après un récent rapport de la banque mondiale, les grands projets d’infrastructure depuis 2010, ont coûté deux à six fois plus chères au Cameroun que dans les pays de même niveau, pour des projets similaires.

Sujets liés

Redigé par: Georges KASSI

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu