Nomination du ministre-directeur de cabinet du premier ministre: L'ex-préfet de la Menoua appelé à diriger le cabinet du Premier Ministre.

Nomination du ministre-directeur de cabinet du premier ministre: L'ex-préfet de la Menoua appelé à diriger le cabinet du Premier Ministre.

Nommé par décret présidentiel, sur proposition du chef de gouvernement, Confiance Balungeli Ebune a été appelé à coordonner l’action du cabinet du Premier Ministre.

C’est à travers les ondes radios de la CRTV, que les auditeurs de la Menoua ont, en fin d’après-midi du jeudi 17 janvier courant, appris cette information à laquelle bien peu de gens s’attendaient. Car, il n’y a moins de deux ans, l’ex-préfet de la Menoua avait été installé à la tête du département, le mardi 4 avril 2017, par SE Augustine Awa Fonka, gouverneur de la région de l’Ouest.

Toujours est-il que ce séjour relativement bref, à la tête de la préfecture de Dschang, n’a pas empêché que Balungeli Confiance Ebune, administrateur civil principal, soit nommé directeur de cabinet du Premier Ministre, chef de gouvernement, par décret n°2019/019 du 17 janvier 2019 de SE Paul Biya, président de la République.

Porté à son ancien poste à la faveur du décret présidentiel n°2017/094 du 13 mars 2017, le nouveau ministre-directeur de cabinet du Premier Ministre est né le 1er septembre 1969 à Ilongongolo, dans l’arrondissement de Toko, département du Ndian, région du Sud-Ouest, dont il est originaire.

Du discours d’installation délivré en la place des fêtes de Dschang, par le gouverneur il y a bientôt deux ans, les populations présentes ont appris que SE Balungeli est marié et père de quatre enfants. Armé d’une licence en droit privé, obtenue en 1995 à l’université de Yaoundé II-Soa, il a été « admis sur concours à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), en vue de son aguerrissement au grade d’administrateur civil… »

Un parcours professionnel sans bond ni rupture.

A l’issue de sa formation, il a entamé sa carrière professionnelle, en décembre 1997, par trois mois d’imprégnation en la direction des Affaires générales du ministère de la Fonction publique et de la réforme administrative. Il a continué comme :

premier adjoint préfectoral du département du Fako, à Limbé, de 2000 à 2003 ; cadre en la direction des Collectivités territoriales, du ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MINATD), les six mois suivants ; sous-préfet de l’arrondissement de Tiko, de 2003 à 2008 ;

sous-préfet de l’arrondissement de Bamenda III dès la création de l’arrondissement, de 2008 à 2010 ; secrétaire général des services du gouverneur de la région du Nord-Ouest, de 2010 à 2012 ; préfet du département du Mayo-Louti, à Guider, de 2012 jusqu’à sa mutation à la tête de la Menoua, le 13 mars 2017.

Comme l’observateur pourrait le constater à travers cette brève biographie, ce « parcours professionnel lui a offert le prétexte de faire les classes de la préfectorale, sans bond ni rupture… ».

Redigé par: Roch Kenfack

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu