Général René Claude Meka

Dans le cas contraire, soutient l’officier supérieur, ils nous trouveront sur leur chemin.

Le chef d’Etat-major des forces armées, le général René Claude Meka a réitéré l’appel lancé par le président de la république aux combattants sécessionnistes

« (…) Nous avons reçu des ordres, tous les gens qui sont intéressés pour faire le coup de feu en brousse ont intérêt à se rendre tel qu’on le leur a proposé. Et ils recevront le meilleur accueil de nos hommes. Dans le cas contraire, ils nous trouveront sur leur chemin. Et ce sera sans rancune, mais ce sera fait de manière efficace », a avertit le général à Yaoundé le 21 janvier 2019, c’était au cours de la cérémonie de présentation des vœux au ministre de la défense Joseph Beti Assomo

Le président Paul Biya avait en effet publié, mardi 15 janvier, un communiqué sur sa page facebook dans lequel il mettait une fois de plus les « entrepreneurs de guerre » en garde, en particulier les partisans du mouvement sécessionnistes de la république chimérique l’Ambazonie

Le chef de l’État leur demandait dans sa déclaration pour une dernière fois de déposer les armes. Dans le cas où ces derniers n’obtempèrent pas, il compte donner des instructions afin de les neutraliser

« Si l’appel à déposer les armes que j’ai lancé aux entrepreneurs de guerre reste sans réponse, les forces de défense et de sécurité recevront instruction de les neutraliser. », a posté Paul Biya, deux semaines après son discours du 31 décembre 2018 où il tenait déjà les mêmes propos à l’endroit des sécessionnistes qui ont pris les armes dans les régions anglophones.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur