Bafoussam : Le jeune soudeur reçoit le diplôme d'honneur pour avoir fabriqué « une voiture « tout-terrain », made in Cameroon

Bafoussam : Le jeune soudeur reçoit le diplôme d'honneur pour avoir fabriqué « une voiture « tout-terrain », made in Cameroon

Ce jeune soudeur, installé dans la ville de Bafoussam, a reçu hier à l’occasion de la célébration de la 53ème édition de la fête de la jeunesse, des mains du gouverneur de la région de l’ouest, Awa Fonka Augustine, sa toute première distinction, c’était à la place des fêtes de Bafoussam.

Voiture tout-terrain et résistante, made in Cameroon, c’est la prouesse qu’avait réalisé Cédric Simen, un jeune soudeur camerounais de 27 ans, installé du coté de Bafoussam, région de l’Ouest.

Cédric Simen qui avait conçu et assemblé la SM 237 (un nom tiré de son patronyme, Simen, et de l’indicatif téléphonique du Cameroun) voit ainsi son invention  reconnu par la plus haute autorité administrative de la région de l’ouest, et en compagnie d’une ancienne gloire du football camerounais, Rigobert Song Bahanag.

52426137_10217857610248863_5447383575013883904_n.jpg

Ce jeune inventeur dit avoir été inspiré d’une voiture de plage qu’il a vu dans un clip du chanteur ivoirien Safarel Obiang, « Mais plus belle, plus résistante et capable de rouler sur des routes sablonneuses et montagneuses, dit-il. Je voulais une voiture tout-terrain ». avait-t-il confié à Le Monde Afrique.

J’ai entièrement conçu et fabriqué la coque, expliquait le géni camerounais, « ensuite J’ai acheté certaines pièces originales comme le moteur, les amortisseurs, le volant. C’est une voiture qui peut être utilisée par tout le monde, les touristes comme les particuliers »

Celui qui est surnommé le « rebelle » pour avoir abandonné l’école au CM2 après son échec au certificat d’études primaires, dit être devenu une « star »

« On me félicite, on m’embrasse avant la sempiternelle photo. Beaucoup me disent qu’ils sont fiers de moi. Je reçois des appels du Cameroun, du Bénin, de Côte d’Ivoire, de France, de Belgique… de partout…Moi je voulais juste réaliser mon rêve d’enfant, construire ma propre voiture et la conduire », racontait-il toujours à nos confrères de Le Monde Afrique

Cédric Simen recherche désormais des financements pour mieux se déployer, « J’ai des centaines de modèles de voitures que je pourrais fabriquer sur place pour beaucoup moins cher. Il y a une clientèle. Mais pour ça j’ai vraiment besoin de financements ».

51912962_10217857572727925_1099421893024284672_n.jpg

 

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu