Le milliardaire camerounais, Jean Samuel Noutchogouin décédé le vendredi 11 janvier 2019, au petit matin à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine (France), à l’âge de 86 ans, sera inhumé samedi prochain 16 janvier 2019 son corps est arrivé ce jeudi dans la capitale de la région de l'ouest bafoussam.

Grande mobilisation pour une figure qui a fortement marqué l’économie camerounaise.

L’homme est est définitivement rentré au bercail ce jeudi 14 février 2019.

À ce triste rendez-vous aucune place pour les pleurs et les gémissements a la communauté urbaine de bafoussam ou un dernier hommage lui a été rendu ce jour avant le départ du cortège funèbre pour son village natal a bandjoun, mais plutôt un lot de remerciements pour célébrer le bâtisseur.

Pour le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de bafoussam EMMANUEL ZETE,
«Cet homme de valeur a offert du travail et les employés que le défunt a longtemps considéré comme ses enfants regrettent la perte de ce conseiller et de cet homme exceptionnel. 

Rappelons qu'arriver à bafoussam ce jour pour l’hommage final, la dépouille du fondateur d'icrafon,société de fabrication des matériels en plastique et de stylo à bille mais aussi de la banque atlantique et bien d'autre a fait une escale dans certaines de ses entreprises basé dans la ville de bafoussam, avant d’être installée a l'esplanade de la communauté urbaine de bafoussam où un vibrant lui a été rendu par le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de bafoussam.

Il est a noté que La procession va s’achevé à l’intérieur de son domicile a banjoun avec un service religieux.

L’oraison finale c’est pour le samedi 16 février 2019.

VOICI LE CARACTÈRE D'UN HOMME DE VALEUR

Particulièrement discret, avec une fortune estimée à 315 millions de dollars US, il occupait le 5ème rang des hommes les plus fortunés du pays établi par Forbes.

Il était propriétaire d’Icrafon, société de fabrication de matériels en plastique et de stylos à bille mais aussi de la Banque atlantique, de la Société des provenderies du Cameroun et actionnaire majoritaire de la filiale locale du groupe CFAO, spécialisé dans la vente de véhicules lourds et légers, de matériels d’équipements, de solutions de projets et de pièces détachées.

En 2015, celui que ses compatriotes avaient surnommé «l’Empereur de l’aviculture a publié «A la mesure de mes pas», un livre autobiographique dans lequel sa trajectoire d’orphelin et d’autodidacte ayant, très tôt, abandonné «l’école du Blanc».

Redigé par: Marcel Ndi

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur