Interpellée le 26 février par les forces de sécurité camerounaises, l’avocate Michelle Ndoki, vice-présidente du directoire des femmes du MRC de Maurice Kamto, a été transférée par la suite à Yaoundé. Elle a été auditionnée ce jour au Groupement spécial d’opérations (GSO) .

Une interpellation qui a suscité une vague de réactions au sein de l’opinion nationale et internationale. Dans une note d'information publiée ce jeudi 28 février, le Barreau du Cameroun se dit préoccupé par la détention de l’un de ses membres et exige sa libération

53092818_296697430977739_3993923975842365440_n.jpg

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur