Ce 8 mars 2018, comme toutes les années à la même Date, s'est décroulée à travers le monde des activités à l'honneur de la femme et le repect des Droits des Femmes dans toutes les sphères de la société civile.

Les femmes camerounaises sont très impliquées dans la célébration de cette journée, et même si pour la majorité le thème n'a jamais été vraiment connu, une chose qui marque indéniablement cet évènement c'est l'aspect festif qui couronne cette journée à travers le territoire national et aussi dans la Diaspora. Les défilés et les soirées dansantes organisées tiennent lieu d'une occasion unique à toutes ces femmes de montrer leur pagne cousu sur mesure et pour cette occasion unique. Le pagne qui symbolise cet événement n'est pas n'importe lequel, il est défini chaque année et devra être porté le jour J pour manifester son implication à l'événement.

Cette année, les événements ne se sont pas déroulés tout à fait comme à l'acoutumée. Non seulement dans les régions en crise un silence relativement remarqué a dominé sur les grandes festivités, mais dans la diaspora, la BAS (Brigade Anti Sardinards) a imposé sa loi et fait boycotté le pagne défini pour cette édition.

Rappelons que la BAS est un mouvement crée dans la diaspora au lendemain de l'élection présidentielle d'octobre 2018 qui a reconduit à la tête du Cameroun le président sortant Paul Biya pour un septième mandat apres 36 ans de règne. Ce nouveau sacre n'a pas fait l'unanimité et surtout dans le Diaspora où les groupes radicaux se sont formés pour dénoncer veinement ce qu'ils appellent le "Hold Up Électoral".

Pour sa cinquième année de suite, et depuis plusieurs semaines, la PDG Canadienne Nathalie Babale du gourvernement PDGiste de Flore de Lille (invitée pour la deuxième année consécutive) a fait l'annonce d'une soirée riche en couleurs pour couronner cet événement. Dans une lettre ouverte adressée à l'organisatrice, la BAS a manifesté son intention de boycotter tous les événements de cette promotrice si elle autorisait les invités à se présenter dans son événement avec le pagne du 8 mars 2019. Le mot d'ordre n'a pas été pris à la légère parce que notre envoyé sur place nous a reporté que même pas le loindre foulard aux couleurs de cet pagne ne s'est fait remarquer dans la salle bondée de monde.

Les photos ci-dessous en témoignent de la rigueur quand au respect du mot d'ordre émis par la BAS.

En conclusion, même si la BAS (Brigade Anti Sardinards) a échoué à la moindre tantative d'imposer sa volonté sur le sol camerounais, elle règne désormais en maître et impose sa dictature à travers la Diaspora et principalement partout où une forte communauté camerounaise est representée.

Galerie photos


Redigé par: 237 Actu

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur