Cameroun-guerre au sein de l’UPC : le bureau de Bafoussam devra démissionner le 31 mars.

Cameroun-guerre au sein de l’UPC : le bureau de Bafoussam devra démissionner le 31 mars.

C’est une énième guerre interne qui se déroule en ce moment au sein de ce parti depuis leur dernière réunion le 10 mars à Bafoussam. Au centre des agitations des soupçons de coopération pour éliminer l’UPC des prochaines élections.

Cet appel à la démission du bureau est une initiative des responsables régionaux de l’Upc qui avaient soutenu Maurice Kamto à la dernière élection présidentielle en 2018. La dernière réunion du bureau de la Coordination régionale de l’UPC pour la région de l’Ouest a donné lieu à cette décision parmi plusieurs autres résolutions.

Le président de séance du jour Mr Michel Eclador Pekoua et le rapporteur Mr Fidèle Kwekem demandent la démission du bureau avec pour délai la date du 31 mars 2019. Les précédents leaders ont été débarqués par la note du ministre Paul Atanga Nji et les deux élus lors du dernier congrès n’ont rien pu faire depuis huit mois pour amener le ministre à reconsidérer sa position ce qui éveille des soupçons dans le groupe. Des soupçons de deal pour saborder l’Upc définitivement en l’excluant des prochaines échéances électorales du pays.

Pour rappel, lors de la dernière élection présidentielle, quatre tendances étaient nées de l’éclatement de l’Upc vu son incapacité à être unanime quant au choix du candidat à présenter lors des élections. Mr Baleguel Nkot appelait à voter Paul Biya et Mme Habiba Issa, toujours du même parti, s’était rangé du côté d’Akere Muna. Un autre groupe rejoignait les rangs de Maurice Kamto et une autre ceux de Cabral Libii Li Ngué.

Espérons que le calme reviendra au sein du groupe pour se concentrer sur le plus important à savoir la présence du parti lors des élections municipales et législatives.

actucameroun

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu