Cameroun-crise sociopolitique- Jean-Pierre Du Pont « Depuis l’embastillement du Pr Kamto, et de ses soutiens, l’hôte du palais de l’Unité…… ne trouve plus le sommeil… »

https://237actu.com/Cameroun-crise sociopolitique- Jean-Pierre Du Pont  « Depuis l’embastillement du Pr Kamto, et de ses soutiens, l’hôte du palais de l’Unité…… ne trouve plus le sommeil… »
Actualités

Cameroun-crise sociopolitique- Jean-Pierre Du Pont « Depuis l’embastillement du Pr Kamto, et de ses soutiens, l’hôte du palais de l’Unité…… ne trouve plus le sommeil… »

Dans une sortie intitulée « l’épine Kamto », L’économiste et analyste politique  français, Jean-Pierre Du Pont, pense que depuis l’incarcération de Maurice Kamto, le président de la république, Paul Biya passe des nuits blanches au palais de l’Unité. Selon lui, l’arrestation et l’incarcération du leader du MRC et d’autres militants ont été une erreur grave de la part de Paul Biya.

Lire l’intégralité de cette publication :

 L’epine Kamto

Mais pourquoi diable, Paul Biya s’est -il fourré dans cette galère ! Les dictateurs , c’est connu depuis la nuit des temps , commettent certes parfois en politique, des erreurs de néophytes, mais leurs courtisans par excès de zèle précipitent souvent leurs pertes , en voulant devancer ou anticiper ce qu’ils estiment être les desiderata du Prince .

Tenez, Maurice Kamto : Clément Atangana bandit , lui attribue 14% de suffrages et le classe deuxième à l’issue de l’élection présidentielle du 07 octobre 2018 . Le 26 mars 2019, au terme d’une marche pacifique, certes non autorisée , et au cours de laquelle les forces de l’ordre ont tiré sans sommation à balles réelles et à bout portant , sur des manifestants à mains nues , le pouvoir le fait arrêter avec ses soutiens , ainsi qu’une centaine de ses militants. Mais quelle urgence militait donc en faveur d’une telle interpellation? Et en quoi est -ce que Maurice Kamto menaçait -il franchement la paix civile ? En quoi est -ce que Maurice Kamto, avec sa bonhomie menaçait le pouvoir de Massah Paul , un peu plus de trois mois après la proclamation de sa “ victoire “ pour laquelle il avait dans la foulée reçu les félicitations du président français?

Maurice Kamto , qui était passablement connu en hexagone , et même un peu partout dans la sous -région , pour ses fonctions passées de juriste et d’enseignant, vient brutalement de prendre la lumière et de gagner en notoriété auprès des personnes, qui en France , au Royaume Uni , au Canada, en Allemagne et aux États -Unis , n’avaient jusqu’ici jamais entendu son nom . Voilà véritablement ce qui s’appelle se tirer une ballé au pieds ! On dit merci qui ? Papa Paul Biya évidemment!

Si le Pr Maurice Kamto , a un temps été ministre de Paul Biya , ce dernier qui rencontre épisodiquement ses collaborateurs, ne sait pas grand -chose du natif de Bafoussam. C’est que Paul Biya , à l’instar d’autres dictateurs, estime que tous à qui il a attribué une portion résiduelle du pouvoir , en les faisant qui ministre , ou directeur d’une entreprise publique , lui sont infiniment redevables, et dès lors considère leurs velléités d’émancipation de la légitimité qu’ils tiennent de lui , comme une déclaration de guerre . Ainsi par exemple du maréchal Mobutu , qui lors des travaux de la conférence nationale souveraine au Zaïre ( RDC) , s’écriait ému : “ Mais tous ces messieurs, à un moment ou un autre , ont été mes collègues! Ils me doivent tous ce qu’ils sont tous devenus ! . “

 


Jacques Fame Ndongo, conseiller putatif en sorcellerie de Paul Biya , récemment promu au rang de ministre d’État , sans doute pour l’ensemble de ses “ œuvres “ , n’était pas loin de faire le même constat que le maréchal, lorsqu’il affirmait alors qu’on ne lui demandait pas tant : “ Nous sommes les créatures de Paul Biya . “

Le drame avec les dictateurs , c’est leur propension à croire religieusement aux balivernes et inepties , que leur servent leurs courtisans …

Depuis l’embastillement du Pr Kamto , et de ses soutiens , l’hôte du palais de l’Unité, qui est en réalité plus présent dans son fief de Mvog Méka’a, qu’en ces lieux , ne trouve plus le sommeil . Cette affaire Kamto , commence à lui faire chier , et à lui coller à la peau comme le sparadrap du capitaine Haddock, dans l’affaire Tournesol .

Le dictateur camerounais, qui au lendemain du fameux discours de la Baule, prélude des conférences nationales , toutes souveraines les unes que les autres , s’était auto-proclamé “ le meilleur élève de François Mitterrand “ en matière du respect des préceptes de la démocratie et de la bonne gouvernance, n’aime pas quand on braque de trop près les projecteurs sur son royaume qu’est le Cameroun; une chasse gardée reçue en héritage de la part de son prédécesseur, Ahidjo en échange de leur pacte scellé par un acte d’homosexualité ( voir le limogeage d’Ahmadou Ahidjo par Dieudonné Meyo Messe ) .

Pendant très longtemps , le dictateur camerounais a usé de l’esbroufe , consistant à présenter son pays comme un havre de paix , et facteur de stabilité de toute la sous -région . En effet , situé à mi-chemin entre l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale , le Cameroun a un accès facile à la fois vers l’Afrique de l’Est , et vers le Magreb, à travers le Tchad, pays frontalier qui donne un accès direct sur le Soudan et sur la Libye . Sa déstabilisation , provoquerait un effet domino ou de vases communicants , à l’échelle de toute la sous -région , et même au-delà . Voilà en gros l’argument , dont a longtemps disposé Paul Biya comme instrument de chantage , sur les grandes puissances. C’est exactement la tactique dont jouait Mobutu , en se servant du péril communiste comme d’un repoussoir contre ses opposants, mais aussi comme monnaie de chantage face au camp de l’Ouest .

 


Depuis l’arrestation du Pr Kamto , ce dernier a activé plusieurs leviers pour faire contre -poids . D’abord , son ami Jean -Pierre Mignard , avocat avec Jean -Paul Benoit , de l’État de Côte d’Ivoire auprès de la CPI dans le dossier Gbagbo. Mais c’est en qualité d’ancien partenaire du Pr Kamto , dans le dossier qui contentieux qui opposait le Cameroun au Nigéria au sujet de la presqu’île de Bakassi, que Jean -Pierre Mignard a écrit au ministre camerounais de la justice , Laurent Esso pour s’émouvoir de l’interpellation de l’opposant .

N’ayant reçu aucune suite , il s’en est ouvert à Emmanuel Macron , qui a téléphoné au chef de l’État camerounais pour s’enquérir de la situation du Pr Kamto , en des termes diplomatiques , frisant en filigrane des ultimatums. Le chef de l’État français, s’est ému auprès de son homologue camerounais, de la tournure ethno-fasciste et belliqueuse de la sémantique entretenue , par les partisans du pouvoir .

C’est que Jean -Pierre Mignard , n’est pas n’importe qui ! Sur le strict plan du droit , Jean – Pierre Mignard est un spécialiste des arbitrages internationaux, et est déjà intervenu à plusieurs reprises auprès de la Cour internationale de justice de la Haye, dans des litiges africains , dont le Cameroun entre autres .
Il est le parrain de deux des enfants , du couple François Hollande/Ségolène Royal, mais surtout avec Jean -Yves Ledrian , François Hollande et Jean -Pierre Jouyet , actuel ambassadeur de France à Londres , et ancien secrétaire général de l’Élysée , l’homme qui a présenté Macron à Hollande , qu’il a ensuite fait nommer à Bercy , un des fondateurs du club Témoin , ce cercle de réflexions qui devait contribuer à porter Jacques Delors , le père de Martine Aubry , à l’Élysée .

Même si Emmanuel Macron, a évoqué la crise anglophone, en des termes généraux pour meubler le temps comme on dit en journalisme, le président camerounais qui sait parfaitement décrypter entre les lignes , pour en avoir vu d’autres , a bien perçu que cette affaire Kamto risque à bien d’égards de lui pourrir l’existence . Ordre avait été donné au tribunal militaire , qui avait inculqué le Pr , de trouver des voies et moyens pour l’accommoder . Ce qui en français simple , accessible à tout le monde, signifie trouver une parade pour le remettre en liberté. Mais Maurice Kamto , très pointilleux et procédurier en vieux renard rusé et habitué des croc-en-jambe des prétoires, a tout de suite senti l’entourloupe, et a mis en avant comme préalable, ce que les juristes français qualifient de “ QPC” pour question prioritaire de constitutionnalité, c’est-à-dire dans le cas d’espèce , de la compétence du juge militaire .

Depuis , les juristes de l’Élysée et du Quai d’Orsay planchent tout azimut, pour trouver une formule susceptible de remettre le Pr Kamto en liberté , avec les siens , sans pour autant faire perdre la face au régime de Yaoundé. Difficile exercice d’équilibriste , quand on sait la détermination des supporters du vainqueur putatif de l’élection du mois d’octobre dernier.

avec 237online

Sujets liés

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu