SANTE POUR TOUS

Sur haute instruction du chef du gouvernement Joseph Dion Nguté, il est demandé au nouveau ministre en charge de la santé publique un plan actualisé de cet objectif cher au chef de l’Etat.

Dans ladite lettre de mission à lui adressé, le chef du gouvernement demande un plan actualisé et chiffré sur la mise en œuvre de la phase pilote de la couverture santé universelle au Cameroun. « Vous devez vous atteler à [le] soumettre à mes services, au plus tard à la fin du premier semestre 2019 », précise le Premier ministre. Cette mission confiée au ministre de la Santé est un indicateur que la Couverture santé universelle (CSU) au Cameroun ne sera peut-être pas effective dans l’immédiat.

Car, c’est depuis décembre 2017 que le gouvernement camerounais a officiellement annoncé la mise en place de la CSU. Sa mise en œuvre était attendue en 2018. Rendu en 2019, le gouvernement semble reprendre le travail qui avait déjà été amorcé. Et pour cause, en décembre 2017, le ministère de la Santé publique avait indiqué qu’un tel système coûterait 1 300 milliards FCFA à l’Etat, pour un paquet de base de soins et services composé de 185 interventions et de 101 sous-interventions. Ce montant servirait dans les divers domaines de la médecine interne, la chirurgie, la gynécologie obstétrique, la pédiatrie, la stomatologie, la vaccination, etc.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur