Manaouda Malachié

La décision vient d’être formalisée par le ministre de la santé publique Manaouda Malachié dans une circulaire signée le 4 avril, et qui fixe les modalités d’accès et de suivi des populations aux services de dépistage et la prise en charge du VIH dans les formations sanitaires publiques.

Selon cette décision ministérielle, les tests de dépistage rapide du VIH sont gratuits pour toutes les populations dès le 1er janvier 2020. Plusieurs autres services sont aussi gratuits pour toute personne vivant avec le VIH au Cameroun. Il s’agit des consultations médicales et consultations prénatales y compris les carnets, le dossier médical, les examens de suivi biologique (CD4 et charge virale), les tests de dépistage précoce du VIH pour les enfants, les médicaments antirétroviraux (ARV) et les médicaments de prévention des infections opportunistes ainsi que leur collecte.

Malachie Manaouda précise que, les réactifs et médicaments afférents à l’ensemble des examens et services susmentionnés, conformément aux directives nationales en vigueur, sont fournis gratuitement aux formations sanitaires et aux laboratoires retenus par le ministère de la Santé publique. «Le non-respect de la présente décision ou l’application des coûts informels aux services mentionnés ci-dessus fera l’objet de sanctions.», prévient le ministre de la Santé.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur