Affaire MRC : Cabral Libii vole au secours de Kamto et se lâche sur Atanga Nji

Cabral Libii

Cabral Libii est très remonté par des menaces que prolifèrent le ministre Paul Atanga Nji à l’encontre du MRC.

En effet, Sur le plateau de l’émission L’Arène du dimanche passé (Canal 2 International), le candidat classé troisième au dernier scrutin présidentiel s’est montré profondément offusqué par les propos du ministre de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji, qui menacé d’interdire les activités du MRC si le parti de Maurice Kamto persiste à organiser des marches.

« Dans un pays qui se prévaut un Etat de droit, qu’un ministre menace d’interdire les activités d’un parti politique, c’est maladroit », a lancé le jeune politicien, avant de regretter le fait qu’au Cameroun le pouvoir interdit systématiquement  toutes les manifestations de l’opposition.

Le leader du mouvement « 11 millions de citoyens » continue son argumentaire en martelant que l’arrestation de Maurice Kamto ne présage rien de bon pour l’économie camerounaise.

« Si Maurice Kamto arrivé 2e à l’élection présidentielle se retrouve en prison au lendemain des élections, c’est un filon que vous construisez pour le monde entier ; ce n’est pas bon pour l'image du Cameroun et l’effet induit c’est que cela fera fuir les investisseurs », précise-t-il.

Pour Memoire, Maurice Kamto avait été arrêté avec environ 150 manifestants à la suite d'une marche pacifique le 26 janvier. Ils protestaient contre la victoire du Président sortant, Paul Biya, à la présidentielle d'octobre 2018, qualifiée par M. Kamto de «hold-up électoral».

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur