Hostilité contre Paul Biya en Europe : L’Ambassade du Cameroun à Berlin prend très au sérieux la menace

Général El Che Nou, membre de la BAS

La fuite de documents confidentiels sur les réseaux sociaux est devenue un véritable problème dans l’administration camerounaise. Des correspondances ultra-sensibles, parfois scellées du secret-défense, se retrouvent ainsi sur la place publique.

Après un message-fax du chef du protocole d’Etat camerounais, Simon-Pierre Bikélé, daté du 04 avril, et adresé aux autorités helvétiques en vue d’obtenir le port d’armes du personnel militaire affecté pour la sécurité du président de république annoncé en voyage en Suisse, cette fois c’est une note de l’attaché de défense de l’Ambassade du Cameroun à Berlin, adressée au ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, toujours en lien avec voyage présidentiel, qui est en consultation libre sur les réseaux sociaux.

Dans cette note, il est clairement indiqué par Henri Robert Bidja, que la Brigade anti-sardinards (Bas), « se mobilise en charters en vue de perturber et s’attaquer au chef de l’Etat pendant ce séjour en projet Suisse ». Un autre scandale de trop qui n'a pas laisser le pouvoir de Yaoundé insensible. Après donc cette autre fuite de documents, l’on apprend que la Présidence de la République à  convoqué en urgence le personnel de l’Ambassade du Cameroun à Berlin pour en savoir un peu plus.

Rappelons que la brigade Anti-Sardinards (BAS), est un mouvement de contestation né au sein des diasporas camerounaises, très hostile au régime de Yaoundé et à tous ceux qui ont soutenu la candidature de Paul  Biya lors du dernier scrutin présidentiel. Elle se dit déminer à tout mettre en œuvre pour faire chuter Paul Biya qui, depuis sa prestation de serment le 06 novembre 2018 n'a toujours pas effectué le moindre déplacement à l'étranger

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur