Adolphe Lele Lafrique

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest a exhorté les utilisateurs de médias sociaux à faire preuve de retenue sur les fausses informations qu’ils distillent en longueur de journée, afin de donner une chance à la paix au Cameroun.

Adolphe Lele Lafrique revenait ainsi sur le raid militaire du 04 avril qui a eu lieu au village Meluf, dans le département de Bui, région du Nord-Ouest, et qui a selon l’ONG Human Rights Watch (HRW) entraîné la mort de cinq civils, dont une personne handicapée.

« Les forces gouvernementales commettent des exactions contre les personnes vivant dans les régions anglophones du Cameroun », a déclaré Lewis Mudge, directeur pour l'Afrique centrale de Human Rights Watch.

Dans un communiqué de presse publié le 11 avril, le gouverneur Lele Lafrique a déclaré que ces informations étaient fausses et visaient simplement à discréditer les efforts déployés par le gouvernement pour rétablir la normalité dans la région.

L’autorité a continué en précisant que les forces de sécurité ne ciblent que les cachettes des séparatistes et non les civils. Il a au passage salué commission du désarmement, de démobilisation et de la réintégration mis sur pied par le Président de la République, indiquant que de nombreux jeunes ont abandonné leurs armes et ont rejoint les centres de réinsertion. Pour finir Adolphe Lele Lafrique a exhorté les utilisateurs de médias sociaux à faire preuve de retenue sur les fausses informations, ceci pour donner une chance à la paix au Cameroun.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur