Cameroun : L’armée neutralise deux combattants de la secte islamiste Boko Haram

L’armée camerounaise a tué deux combattants de la secte islamiste Boko Haram lors des violents combats dans la nuit de samedi à dimanche à Sanda-Wadjiri région de l’Extrême-nord, selon des informations recueillies par Koaci.

Les incursions des terroristes de Boko Haram se sont intensifiées ces dernières semaines dans plusieurs localités de l’Extrême-Nord du Cameroun.

L’une d’elle s’est produite dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 avril 2019. Des assaillants ont attaqué la localité de Sanda-Wadjiri dont une position militaire.

En riposte, l’armée en a abattu quelques-uns. La riposte de l’armée est intervenue suite à « une attaque d’un groupe des terroristes de Boko Haram contre nos forces de défense », affirme une source sécuritaire sous couvert d’anonymat. «

Deux terroristes ont été tués plusieurs autres blessés il n’y a aucune perte dans les rangs de l’armée camerounaise », poursuit notre source. Le 12 avril dernier, 4 militaires camerounais ont trouvé la mort dans l’explosion d’une mine artisanale sur l’axe Gouzda-Vreket au passage d’un véhicule de l’armée.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur