justice-union-europeenne.

Le Parlement de l'Union européenne a déclaré que la crise dans les régions anglophones devrait être inscrite sur le plan d'action du Conseil de sécurité des Nations unies.

Une motion signée par des membres du parlement a exhorté des instances internationales telles que l'Union africaine à intervenir et à jouer un rôle de médiateur dans le conflit sans lequel il devrait être présenté au Conseil de sécurité des Nations unies.

Le Parlement condamne les violations des droits de l'homme dans les régions anglophones et a appelle à une enquête immédiate sur les allégations de violation des droits par les soldats camerounais.

«Les autorités camerounaises devraient (devraient) veiller à ce que les forces de sécurité rendent compte des violations des droits de l’homme commises et mener des enquêtes rapides, approfondies, indépendantes et impartiales sur toutes les allégations de violations des droits», indique le communiqué.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur