barrage de mekin

L’annonce a été faite par Le ministère de l’Eau et de l’Énergie (Minee).

Le groupe n° 2 ayant connu des anomalies plus sérieuses au niveau de son arbre, en mai 2018, est actuellement en cours de révision. La marche probatoire des groupes 1 et 3 a eu lieu avec succès du 01 au 14 novembre 2018.

La réception en usine de ces travaux est prévue pour avril 2019. En ce qui concerne le Plan de gestion environnementale et sociale (PGES), il est indiqué que tous les acteurs (Mintp, Minepded, Minfof, Mindcaf, Hydro-Mekin, entreprises cocontractantes, administrations et populations) sont en pleine collaboration pour la relocalisation des populations à déguerpir, la réhabilitation et la construction des ponts et la restructuration du réseau routier (33 km).

En outre, indiquent des sources, les paiements attendus par l’entreprise chinoise, China National Electric Engineering Corporation (Cneec), suite aux travaux complémentaires effectués dans le cadre du projet Mekin, feront l’objet d’une réunion stratégique. Elle se tiendra prochainement en Chine en présence des différentes parties prenantes. Depuis 2015 que Hydro Mékin, en charge de l’exploitation du barrage hyponyme, annonce la mise en marche de cet ouvrage hydroélectrique en vain.

En février 2018, après un autre rendez-vous manqué, une tentative de marche probatoire en îlotage de la centrale de Mekin s’est déroulée du 17 au 25 avril 2018 sans succès. Les villes de Meyomessala et de Sangmélima, dans le sud du pays, ont été alimentées. Mais des anomalies ont été constatées sur les groupes de la centrale.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur