C’est un personnage totalement controversé qui se livre depuis hier sur les réseaux sociaux à un spectacle d’un autre genre. Longue Longue, puisqu’il s’agit bien de lui.

En l’espace de 24 heures, le « libérateur », totalise trois vidéos virales sur la toile. En effet, tout commence hier soir dans les services du gouverneur de la région du Littoral, Longue Longue dans une vidéo présente alors des excuses de manière officielle à la nation.

« Là je suis devant le cabinet du gouverneur qui est le représentant du Chef de l’Etat, Président de la République. Je viens demander pardon à toute la nation. Un pardon officiel à toute la nation via le Président de la République », déclare-il.

Quelques heures seulement après, l’artiste qui venait de faire un mea culpa est complètement méconnaissable. Il apparait dans une autre vidéo et nargue de nouveau le régime de Paul Biya : « Ne regardez pas cette vidéo au premier degré. Il y a des enjeux en dessous, intimidations, incarcération, interdiction de voyager, etc... Notre combat n'est pas à armes égales, il utilise le pouvoir du régime pour nous mater. Le président élu Maurice Kamto a utilisé ce proverbe depuis son incarcération : "Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour viendra », lance-t-il.

Bien plus, dans une autre vidéo d’exactement 3 minutes et 52 secondes, l’auteur du titre à succès « Ayo Africa » s’illustre de façon très spectaculaire. Sauf qu’il n’est plus seul cette fois, il est en compagnie d’une autre grosse pointure de la musique camerounaise, Djene Djento.

Se présentant comme un « prince du Nkam », Djene Djento dit avoir été mandaté par le village pour intercéder pour son jeune frère Longue Longue, lui aussi fils du même village.

«Je suis venu demander pardon au chef de l’Etat, pardon à Eto’o Fils, pardon à tout le monde et les artistes que votre petit frère Longue Longue a offensés », supplie Djene Djento, ceci avant d’intimer l’ordre à son jeune frère de se mettre à genoux.

Longue Longue obéit rapidement et se livre en larme à une sorte repentance « Donnez moi une seconde chance, je demande pardon au couple présidentiel. Pardon à Papa Paul Biya, pardon à Mama Chantal Biya à toutes les autorités, pardon à tous les gouvernements, pardon à tous les camerounais. Pardon »,

237actu.com vous livre cette vidéo

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur