Les étudiants camerounais sont en détresse au Maroc

Les étudiants camerounais sont en détresse au Maroc

L'information est contenue dans les colonnes du journal L’œil du Sahel parution du lundi 15 avril

Le journal de Guibai Gatama  nous informe que les étudiants Camerounais souffrent le martyre au Royaume Chérifien Après l’obtention du Baccalauréat, plusieurs élèves décident d’aller poursuivre leurs études supérieures à l’étranger notamment au Maroc .Certains ont bénéficié des bourses du gouvernement et d’autres sont arrivés par le truchement de leurs propres moyens .

Dû à la hausse du niveau de vie , ils ne parviennent plus à joindre les deux bouts. Subjugués par les forces du désespoir , ils ont décidé de manifester leur colère à travers des documents et des correspondances

.Parmi les problèmes énumérés , il y’a le manque d’argent et de soins évoque le journal . Toutefois, on se remémore que les pouvoirs publics camerounais en 2017 avaient nommé un conseil culturel et un attaché culturel à l’ambassade du Cameroun au Maroc, spécialement pour s’occuper des étudiants.

« Leur nombre croît au fil des ans et du fait de leur disparité dans le royaume et même, de leur jeunesse, il devenait difficile de leur accorder tout l’encadrement dont ils ont besoin avec efficacité », arguait Mouhamadou Youssifou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Cameroun au Maroc.

Le diplomate explique qu’il y a actuellement une forte communauté d’étudiants camerounais en formation au Maroc. « Nous pouvons les classer en deux catégories : les étudiants boursiers de l’Etat et les étudiants qui arrivent à titre privé. Avec cette crise , on espère que le gouvernement camerounais va régulariser la situation de ces derniers.

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu