hydrocarbures

En effet, il semblerait que « l’or noir » camerounais connait de meilleurs jours puisqu’il est en nette hausse de 31% soit à plus de 125 milliards de francs cfa en mars 2019 pour ce qui est des recettes.

Dans l’analyse du rapport que vient de publier le ministère des Finances (Minfi), ces recettes pétrolières du premier trimestre, l’on note une hausse de 30,2 milliards de FCFA (+31,6 %) par rapport à fin mars 2018 où elles étaient de 95,5 milliards de FCFA. Le Minfi explique que cette performance est essentiellement le fait de la hausse en glissement annuel des cours mondiaux du pétrole.

Les recettes pétrolières à fin mars 2019 comprennent 113,8 milliards de redevances pétrolières Société nationale des hydrocarbures (SNH) et 11,9 milliards d’impôts sur les sociétés pétrolières. Assis sur les bénéfices de l’exercice 2018 et les paiements contemporains, le montant attendu de l’impôt sur les sociétés pétrolières est de 91,5 milliards FCFA au cours de l’année 2019.

La redevance SNH attendue, elle, résulte d’une production pétrolière projetée par la SNH à 24,5 millions de barils et un cours du baril de Brent espéré à 69 dollars. De ce montant, on enlève 3,5 dollars de décote, soit en définitive un prix du baril camerounais de 65,5 dollars.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur