Pr Messanga Nyamding

L’enseignant d’universités soutient que Paul Biya est dans le viseur des puissances occidentales, aidées par des forces endogènes.

En effet, le pouvoir du chef de l’Etat camerounais Paul Biya ne tiendrait  qu’à un seul fil, à en croire l’enseignant chercheur et Biyaiste, Pascal Charlemagne Messanga Nyamdi. Invité sur radio Balafon le 7 mai dernier, le membre titulaire du comité central du RDPC a clairement laissé entendre que les puissances occidentales avec l’aide de certains cadres du RDPC travailleraient à la chute de Paul Biya.

Pour Messanga Nyamding, des manœuvres seraient actuellement en cours dans les officines diplomatiques pour évincer le président camerounais dont la longévité au pouvoir ne serait pas du goût de certaines puissances étrangères.

« Aujourd’hui, la longévité au pouvoir dérange beaucoup dans le monde. (…) En Afrique la stratégie globales des puissances occidentales étaient d’éliminer cinq (05) chefs d’Etat notamment Mouammar Kadhafi, Robert Mugabé, Omar El Béchir, Théoro Obiang et Paul Biya », explique Pascal Charlemagne Messanga Nyamdi.

Les trois premiers étant déjà partis, poursuit-il, il ne reste que Théoro Obiang et Paul Biya. Cette stratégie cacherait un relent stratégique selon l’enseignant de relations internationales. « Le Cameroun est un enjeu stratégique très disputé. Si le Cameroun tombe, Si le Cameroun tombe, il y aura une guerre sans merci qui permettra aux puissances pétrolières occidentale de pénétrer la Guinée Equatorial, de reprendre le Tchad et de maitriser le Gabon et le Congo », avertit-il.

Même s’il dénonce cet acharnement des puissances étrangères contre le Cameroun, Messanga Nyamdi trouve que ces dernières sont aidées par plusieurs ministres et cadres RDPC qui sont des « petits loups » autour de Biya et dont le travail consiste à créer un sentiment de mal être chez les Camerounais. Parmi ceux-ci, le ministre du travail Grégoire Owona qu’il considère comme l’un des plus grands opposants au régime

 

Cameroonweb/237actu

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur