La déclaration officielle a été faite hier en début de soirée dans un communiqué très laconique de Samuel Mvondo Ayolo, l’actuel Directeur du Cabinet civil à la Présidence de la République.

L’on attendait pourtant Paul Biya, qui vient de tomber sur le charme des réseaux sociaux, faire un tweet sur la mort de cet homme qui lui était particulièrement proche. Mais jusqu’ici, il est resté muet comme une carpe, très peu de compassion au niveau du sérail en général.

Martin Belinga Eboutou avait été longtemps présenté comme le visage du palais présidentiel. Beaucoup le considéreraient selon Jeune Afrique comme le premier personnage de l’État après Paul Biya.

Bras droit incontournable du président camerounais, le magazine panafricain croit savoir que Martin Belinga Eboutou avait mal vécu son départ du palais d’Etoudi même s’il était, rappelle t-il, déjà très affaibli par la maladie.

Considéré par le journal Mutation comme l’ombre de Paul Biya, Martin Belinga Eboutou avait été nommé une première fois directeur du cabinet civil en 1996, avant de prendre la direction de la représentation du Cameroun auprès de l’Organisation des Nations unies, à New York, en 1997. Il avait retrouvé le cabinet civil en 2010, comme pour se rapprocher, une nouvelle fois, de son éternel patron.

Il s'est éteint hier mercredi 8 mai à Genève, en Suisse, sur les rives du lac Léman, où celui à qui il avait voué sa vie professionnelle a passé tant de séjours. Il était âgé de 79 ans.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur