Grégoire Owona

Jeté à l’eau chaude des réseaux sociaux après avoir soutenu à la télévision nationale, qu’il est possible de vivre au Cameroun avec le SMIG (Salaire Minimum Inter professionnel Garanti) qui s’élève 36 270 FCFA, Grégoire Owona fait du rétropédalage.

Le ministre du travail et de la sécurité sociale déplore la déformation de ses propos  et s’en prend aux journalistes .

En effet, mardi 07 mai dans l’enceinte de son département ministériel, le ministre a présidé la cérémonie de révision de la convention collective nationale des sociétés de gardiennage au Cameroun, occasion pour le membre du gouvernement de revenir sur sa déclaration à la télévision nationale, au cours de l’émission Actualités Hebdo.

Grégoire Owona a tenu à balayer d’un revers de la main les déformations faites suite de ses propos. « J’ai dit qu’on peut vivre avec 36.000 FCFA au Cameroun mais pas de manière aisée. J’interpelle les journalistes à bien faire leur travail à être au service de la vérité et non au service du mensonge », a déclaré le ministre.

Après cette mise au point , le ministre a interpellé les patrons de société de gardiennage à améliorer les conditions de vie de leurs employés , pour le ministre , il est incongru , voir incompréhensible que les vigiles de ces compagnies perçoivent un salaire de moins de 36 .000 FCFA , il leur demande ainsi de statuer sur un salaire de 60.000 FCFA au moins . Cette signature de convention intervient après celle de 2015. Après cette signature référentielle , le ministre a dit vouloir compter sur la bonne compréhension des employeurs afin que les conditions de vie des vigiles soient ameliorées.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur