Cameroun-sécurité : le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CNDDR) marque des points

https://237actu.com/Cameroun-sécurité :  le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CNDDR) marque des points
Actu politique

Cameroun-sécurité : le Comité national de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CNDDR) marque des points

En effet, le premier ministre JOSEPH DION GUTE a marqué les grandes avancées de cet organe au cours d’une rencontre qu’il a accordé aux membres dudit comité le 7 mai dernier à Yaoundé.

Selon le compte-rendu fait par Magloire Séraphin Fouda, le secrétaire général à la primature (SG-PM), les résultats obtenus en matière de démobilisation et de réintégration des ex-combattants de Boko Haram et des groupes armés dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest sont «encourageants».«Les centres régionaux du CNDDR de Buea, Bamenda et Mora sont déjà opérationnels et accueillent chacun à son rythme, les repentis qui sont immédiatement pris en charge», lit-on dans le communiqué du SG-PM.

Toujours selon lui, le Premier ministre a prescrit l’accélération du déploiement des centres régionaux du CNDDR. Créé le 30 novembre 2018, ce comité a pour mission d’organiser, d’encadrer et de gérer ceux qui sont désireux de déposer les armes, notamment à l’Extrême-Nord du Cameroun et dans les deux régions anglophones du pays (Nord-Ouest et Sud-Ouest) en crise depuis octobre 2016. Pour le président Paul Biya, ces centres sont «une porte de sortie honorable à ces ex-combattants ainsi qu’une perspective de réinsertion sociale».

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu