Le jeune analyse politique, Wilfried Ekanga, indique dans une sortie sur les réseaux sociaux qu’il reviendra très bientôt au Cameroun organiser des conférences et pour présenter son livre intitulé « TU DOIS T’IMPLIQUER ».

Le partisan de Maurice Kamto se demande bien si le « très démocrate Paul Biya et sa basse-cour vont encore annuler sa conférence à l’hôtel LEWAT comme précédemment »

Wilfried Ekanga propose dans cette sortie un extrait de son livre

QUESTION :

Bientôt, je reviendrai au Cameroun organiser des conférences où je présenterai mon livre « TU DOIS T’IMPLIQUER », dans le but d’intéresser davantage les jeunes à la chose politique. Le très démocrate Paul Biya et sa basse-cour vont-ils encore annuler comme à LEWAT ? Ou bien ont-ils compris entre-temps que ce n’est pas tout le monde qu’on peut corrompre par des pagnes, de la sardine et de l’argent ? En tout cas il y a des petits passages comme celui-ci qui ne lui plairont pas, à lui et à ses fans :

Extrait chapitre 2 :

‘’ Le Ventre de la Bête ’’ « Comme très souvent au cours de l’année, le Cameroun en ce jour sanglant, est un État orphelin de son chef. Le 21 octobre 2016, Paul Biya se trouve à Genève, en Suisse, dans le cadre de l’un de ses sempiternels « séjours privés ». Il ne reviendra que trois jours plus tard, le 24 octobre, après 40 jours en continu passés hors du pays.

Un véritable phénomène ! Il faut dire qu’en ce triste épisode de notre histoire ferroviaire, cette omniabsence apparaît comme une belle métaphore pour décrire ce qu’est le Cameroun sous l’homme-lion : un train sans conducteur. C’est un train sans conducteur roulant à tombeau ouvert sur une pente vertigineuse qui le conduit droit vers l’abîme. C’est un bateau sans voile qui se dirige tout seul, et définit sa trajectoire au gré de l’humeur des vagues. Et celui qu’on appelle « l’homme-lion » n’est finalement qu’un homme-termite, un OVNI dont le cache-cache semble être le sport favori, et qui n’apparaît que de manière sporadique à ses concitoyens, comme s’il s’agissait de citoyens étrangers. Peut-être est-il lui-même citoyen étranger, mais ceci est un autre débat. »

Par Claude Wilfried Ekanga Ekanga , extrait du manuscrit en cours de rédaction : « TU DOIS T’IMPLIQUER »

Berlin, le 21/01/2019

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur